Lettre ouverte à Montréal

Partage cet article !

Montréal : il y a ceux qui t’aiment dès le premier regard. Ceux qui détestent tes journées froides d’hiver et qui te fuit après un stage et un festival d’été bien arrosé. Et il y a les gens comme moi, les indécis, qui ne sont pas sûrs de t’aimer ou de t’en vouloir.

Ces gens là ne t’ont pas côtoyé toute leur vie mais suffisamment pour prendre goût à ta beauté. Suffisamment pour penser à toi quand ils sont loin de toi. Tu es un amour qui marque, un amour difficile à oublier.

Certains ont du mal à comprendre ce que tout le monde te trouve. Pourquoi tout le monde veut rester auprès de toi ? Mais moi j’ai compris : tu nous envoûte.

France Gall a fait sa déclaration à Michel, et j’ai fait ma déclaration à M.T.L.

Attention les paroles qui suivent risquent de rester dans votre tête toute la journée.

Montréal, Bella

Elle répondait au nom de Montréal, les gens de France ne voulaient pas la cher-lâ.

Elle faisait trembler tous ses habitants. Le gens me disaient « Méfies toi t’as vu ce temps« .

 

C’était un phénomène, elle n’était pas humaine

Le genre d’hiver polaire qui te fait mettre des mitaines.

Une beauté sans pareille, tout le monde veut son PVT

Sans savoir qu’ils finiront par l’regretter

 

A l’arrivée de l‘été, on pouvait tout donner

Elle n’avait qu’à demander, puis aussitôt on démarrait

BBQ au Parc Laurier, Rooftops et apéros

Sans savoir qu’on devient tous accro

 

Mais quand je suis loin de toi

J’aimerais devenir la slush qui fond sur les trottoirs

Ou moins que ça, une moins que rien

Juste une blonde sur Beaubien

 

Elle répondait au nom de Montréal, les gens de France ne voulaient pas la cher-lâ.

Elle faisait trembler tous ses habitants. Le gens me disaient « Méfies toi t’as vu ce temps« .

 


 

Bref, je sais que tout le monde trouve ton hiver trop long 
Mais moi j'ai appris à aimer tes saisons.

J'ai passé les 2 plus belles années de ma vie, remplies de doutes,
De découvertes et de remises en question.

J'étais loin des miens, mais j'ai crée ma gang de mignons. 
Des gens exceptionnels qui eux me comprendront.

Bref, tu connais déjà la chanson mais 
Je voulais te le déclarer que tu le veuilles ou non.

 


Puis ça c’est cadeau :

Partage cet article !

- Rédigé depuis mon mac qui m'a coûté un bras

8 commentaires sur “Lettre ouverte à Montréal

    1. mdrrrrr ma bichetttte ne pleure que devant un brunch excellent stp ! Beh oui je pense que c’est inévitable en fait. C’est ma destinéééée. J’ai encore ton post it coeur coeur accroché sur mon frigo tu sais 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.