Les idées reçues sur la vie à l’étranger

Partage cet article !

En discutant avec des collègues expatriées (oui je suis une vraie pipelette, vous n’avez pas idée), je me suis fait la remarque que beaucoup de personnes nous posaient les mêmes questions. Que l’on vienne de Marseille, Lyon, la Bretagne, l’Alsace, la Belgique profonde ou encore la Saône et Loire (big up Cam Cam, oui il y a des gens qui vivent là bas !) nos familles et nos amis français ont tendance à s’imaginer des choses sur notre vie. Se faire une idée préconçue de la vie en tant qu’expatrié à l’étranger.

Quand tu vis à l’étranger les gens pensent que ta vie c’est Rendez-vous en terre inconnue  Tweet This!

Voici quelques remarques que j’entends souvent depuis mon arrivée au Canada. Qui me font sourire ou parfois qui peuvent me rendre dingue ! (PS : je vous aime, kiss love flex sur vous)

capture-decran-2017-03-03-a-09-32-37

Alors ça, c’est NON ! Non, non et puis non ! Ce n’est pas parce que je vis à l’étranger ou que je publie des photos de mes week-ends sur Facebook que je suis tout le temps en vacances. Ce n’est pas parce que je ne vis pas dans mon pays d’origine que je n’ai pas un quotidien, que je ne me lève pas pour faire de l’argent et payer justement toutes ces escapades.

Alors à moins d’avoir 100 000 sur le compte, Papa et Maman ou un crédit consommation sur le dos, je n’ai pas la possibilité de me la couler douce pendant 2 ans ! Les expatriés bossent, si si je vous jure ce n’est pas un MYTHE ! Certains amis qui bossent dans les boites canadiennes ont même juste 2 semaines de vacances par an.

capture-decran-2017-03-03-a-09-36-07

Ok j’ai peut être eu un peu de chance au moment ou je suis sortie de la liste d’attente du Permis Vacances Travail 3 jours avant la fermeture des quotas. Après avoir attendu 6 mois pour obtenir mon précieux. Mais pour le reste, non je n’ai pas de chance !

J’ai décidé de partir, j’ai organisé ce départ, laissé un appartement, un job, une famille. J’ai même embêté mes proches avec ce projet qui a du les saouler pendant un an. Alors je n’appellerai pas cela de la chance mais plutôt de la persévérance et de l’organisation les gars. Quand on veut quelque chose, on peut se donner les moyens !

capture-decran-2017-03-03-a-09-39-13

Encore une fois, c’est une aventure extraordinaire que je suis loin de regretter tellement je n’ai pas envie qu’elle se termine. Mais je n’ai pas la belle vie tous les jours non. Je parle même au nom de ceux qui tente la vraie vie de baroudeur en van ou en stop. Il y a des coups durs et des moments difficiles aussi. Ce serai hypocrite de dire que c’est facile d’être loin de ses proches à Noël, de rater des évènements, de se remettre en question quand on est seuls à devoir se débrouiller. Cette liberté a parfois ses limites. Alors arrêtez de croire qu’on a la belle vie, juste parce qu’on a changé de ville sur le papier.

capture-decran-2017-03-03-a-09-42-49

Cette question vaut surtout pour les expatriés au Canada. Enfin dans tous les cas vous allez parler météo, habituez vous ! Mais a chaque coup de fil avec un proche, j’ai le droit à : « Et quelle température il fait chez vous ? » Alors détendez vous mais le Canada ce n’est pas le Pole Nord toute l’année non plus. J’ai tellement ri quand une fois quelqu’un était choqué d’entendre qu’il faisait 40 en plein été à Montréal. Et oui c’est possible ! Alors prenez votre application Météo et arrêtez de nous prendre pour Evelyne Dhéliat.

capture-decran-2017-03-03-a-09-46-38

Quand on vient du Sud de la France comme moi, l’accent fait partie de notre identité. Alors partir chez Céline Dion et Garou, cela peut faire peur à notre entourage. Je vous rassure donc, si j’étais restée 6 ans j’aurai peut être un accent, mais détendez vous, on entend toujours les cigales dans mes paroles. Arrêtez de stresser !

capture-decran-2017-03-03-a-09-48-36

C’est la question permanente qui revient toujours sur le tapis : TU RENTRES QUAND ? Alors déjà c’est mathématique quand tu pars en Novembre tu as deux ans de visa donc tu rentreras en Novembre deux années plus tard. Ce n’est pas compliqué comme calcul non ? Je ne parle pas également de la pression sociale qui plane au dessus de votre tête à chaque évènement comme Noel, les anniversaires, les mariages, les naissances qui renouvellent l’interrogation. Alors je le dis une bonne fois pour toute, laissez les gens profiter de leur aventure. Le but n’est pas de rentrer tous les week-ends sinon autant ne pas partir !

capture-decran-2017-03-03-a-09-51-51

Premièrement, ma mère m’a toujours répété : « Il n’y a pas de sous métier ». Deuxièmement peut être que cette question ne concerne pas tout le monde. Certains de mes amis ici ont trouvé dans leur branche. Mais pour ma part, j’ai fait le choix de faire autre chose, de sortir de ce quotidien français qui me pesait. Je ne voulais pas revivre la même chose ici, et pouvoir profiter quand bon me semble, sans prise de tête. Je ne dis pas que c’est facile bien au contraire. Physiquement je suis fatiguée, ce n’est également pas facile de chercher des nouveaux jobs à chaque fois que tu arrêtes une mission, mais je l’ai décidé ! Alors, arrêtez de me demander 25 fois pourquoi je ne fais pas ci ou ça. Arrêtez de vouloir mettre les personnes dans des cases, c’est fatiguant !

capture-decran-2017-03-03-a-09-55-33

Voici une remarque que j’entends aussi souvent. Alors juste pour répondre avec tact, je ne vis pas dans une grotte avec mon chat et ne parlant à personne d’autre que lui (bon ok ça m’arrive de lui parler) Donc bien sur que j’ai fait des connaissances, c’est un peu le but de cette aventure humaine non ? Puis on rajoute : Ah oui mais c’est que des français non ? Oui j’ai amis français, oui j’ai rencontré des québécois. Mais forcement entre français on vit la même chose, c’est un peu normal que l’on ai des points communs.

Et vous vous avez d’autres questions qu’on vous pose souvent ?

Partage cet article !

- Rédigé depuis mon mac qui m'a coûté un bras

6 commentaires sur “Les idées reçues sur la vie à l’étranger

  1. Je crois que le « t’es tout le temps en vacances » est le pire… J’pense qu’Alex et Vanessa pourront confirmer mais quand on vivait à Orlando j’ai que j’allais couper des têtes ! C’est pas parce que je poste des photos à la plage de mon seul jour off que j’ai pas bossé 50h cette semaine !

    La chance mes proches savent qu’il faut même pas me le dire car je deviens agressive haha ! Le reste me concerne pas encore mais j’anticipe déjà. Niveau boulot je vais chercher un contrat dans mon domaine mais bon est-ce que c’est un « vrai boulot » ? C’est débile !

    1. mdrrrrr c’est clair que la chance et les vacances sont les deux points principaux 🙂 mais bon dans le fond c’est des gens qui se soucient de nous donc ça va on accepte LOL

      1. Moi c’était pas le cas… C’était plus les gens qui me disaient « Machin pense que t’es toujours en vacances »

        Tu as plus de personnes sympas dans ton entourage 😉

  2. Ahaha ! On a arrêté de me poser le « tu rentres quand ? », mais par contre, j’ai toujours le point météo, mais ça me fait rire. C’est normal que ça fascine les Français, puis c’est une manière de s’intéresser à ce qu’on vit 🙂
    Tu es Marseillaise aussi, je ne me trompe pas ? Moi j,ai jamais eu trop l’accent, même à Marseille. Et ici c’est toujours une bagarre entre ceux qui disent que je l’ai ou pas :p
    Belle journée !

    1. Oui Marseillaise pure souche lol moi j’ai l’accent donc ça s’entendrai direct si je devenais québécoise mdr ! Oui je sais que c’est pas méchant looool ça me fait rire 🙂

Laisser un commentaire