Vivre à Montréal ça veut dire quoi ?

Partage cet article !

En marchant dans la rue la semaine dernière (oui quand je marche je réfléchis beaucoup) je me disais qu’il y avait pleins de raisons différentes qui prouvaient que j’étais bien dans les rues de Montréal. Vous savez, ces signes distinctifs, ces actions que nous répétons, ces paroles que l’on entend. Toutes ces choses qui font que l’on reconnait bien la ville dans laquelle on se trouve.

Alors pour moi quand tu commences à connaitre la ville ou même que tu y habites, tu as plusieurs détails qui ressortent.

Tu habites Montréal si…

  • Tu sens l’odeur du poulet portugais à chaque angle de rue

Ou même la poutine de la Banquise, ou même le Mr Pretzels du centre ville, ou même la bouffe de partout. Oublies de faire le régime quand tu viens à Montréal ! C’est juste impossible. Pas plus tard que la semaine dernière, je faisais un footing et l’odeur du poulet portugais de chez Romados n’a pas arrêté de me chatouiller les narines pendant une heure. La vie est dure !

  • Tu ne fais plus attention aux expressions québécoises

Comment ça va ? Pas pire ! T’est vraiment cute la ! Fait que dans le fond c’est correc. Avant je trouvais drôle cet accent qui ne me permettait de comprendre que la moitié des conversations. Maintenant je n’ai pas l’accent du tout, j’ai gardé les cigales marseillaises mais je me suis habituée à ces petites boutes de phrases. 

  • Tu regardes l’heure du passage du bus avant de sortir de chez toi

Les chanceux auront droit à la voiture, mais pour pas part c’est carte OPUS, bus et métro. Donc l’hiver on réfléchit avant de mettre le nez dehors. Alors tout ceux qui ont vécu à Montréal (ou au Canada dans le vrai nord quoi) sauront que l’application STM sera leur meilleure amie. Et ne sortiront qu’au moment où le bus passera. Je peux vous dire qu’à Marseille je pouvais attendre en plein soleil ça ne me gênait pas.

  • Tu testes de nouveaux cafés chaque semaine

Habiter Montréal c’est découvrir des nouvelles places chaque semaine. Certes, certains vont devenir ton QG mais tu as toujours l’impression de visiter ta propre ville. Montréal est une pépite à ce niveau là. PS : Merci Narcity.com pour vos listes. Je me régale !

  • Tu es dégouté(e) de recharger ta carte OPUS tous les mois

Pour ceux qui ne sont pas au courant je parle de la carte des transports en commun montréalais. Et payer 83 dollars et voir le tarif augmenter tous les 6 mois pour 4 lignes de métro…disons que pour faire la française et râler : ça fait cher. Surtout quand tu arrives au travail en retard à cause des problèmes à répétition (big up @Andycurly bizarrement c’est toujours sur notre put »@&** de ligne orange les problèmes) Vive les transports en commun n’est ce pas ?! Ah ah ah bon allez j’avoue la ville est bien desservie au niveau des bus.

  • Tu trouves que Zéro est une température correc’

Mon seuil de tolérance niveau froid n’est plus du tout le même qu’en France. Quand tu habites à Montréal que tu check ton application météo en décembre et que tu vois Zéro, c’est juste la folie. Tu es a la limite de ne pas mettre une veste. A marseille même à 10 degrés on trouve que c’est le pole nord (c’est à la limite si on ne vas pas travailler :-p)

  • Tu as fait visiter certaines places à toutes les personnes qui sont venues te voir

Le Belvedere du Parc Mont Royal ? 20 fois ! Les maisons du Carré Saint Louis ? 15 fois ! La rue sainte Catherine ? 18 fois….Devenir guide officielle à chaque passage de la famille ou des amis fera partie de ton quotidien à Montréal.

  • Tu es content quand les tempêtes de neige s’arrêtent au mois d’avril

Ici comme le froid la neige fera partie de la majeur partie de ton année à Montréal. Si tu vas à Vancouver ça sera la pluie apparement. Donc si tu es tout content et excité à l’apparition de la première neige…la joie ne sera pas la même 6 mois plus tard. Si la neige disparait mi avril tu te sens chanceux !

  • Tu te places toujours à droite dans l’escalator

Une règle essentielle que j’ai appris en vivant à Montréal c’est le respect du code de la rue. On ne traverse pas quand le feu piéton n’est pas vert (oui amuses toi tu verras quand tu auras un ticket sal indiscipliné) Pour information le ticket c’est le PV de chez nous. Tu te postes à droite de l’Escalator et seulement à gauche si tu es pressé. C’est clair ?

  • Tu vois toujours la ville en travaux

Comme Marseille spécialiste des changements de canalisations et création d’autoroutes (big la L2 à Marseille, depuis que je suis née c’est en construction cette histoire) Montréal est également une ville toujours en travaux. Je pense que tu habites bien à Montréal si les plots orange sont devenus tes meilleurs amis.

Toi aussi il y a des choses spécifiques qui te font penser que tu es bien à Montréal ?

 

 

 

 

Partage cet article !

16 commentaires sur “Vivre à Montréal ça veut dire quoi ?

  1. Tu as appris à marcher sans problème sur le verglas 😀
    Tu connais la technique de l’oignon et tu n’as plus froid!
    Tu sais c’que c’est que d’avoir les poils de nez gelés.
    Tu as un agenda over chargé de toutes les activités disponibles à MTL…
    Tu connais tous les instagrameurs Montréalais (haha :P)
    ….
    J’pourrais t’en trouver plein d’autres 😛

  2. Je confirme tu as bien gardé l’accent du sud ahah

    Même si c’est encore récent je me reconnais déjà dans la plupart des trucs 🙂 Pour le métro, c’est vrai que tous les mois on râle de sortir 80$ mais après nous on pense au prix que ça aurait pu nous coûter à Toronto et tout de suite ça passe beaucoup mieux 😀

    Par contre, il faudra qu’Elodie me donne sa technique pour marcher sur le verglas ^^

      1. Ça y est, cette année, je n’ai pas glissé !!! On sort le cidre glace !! Donc, au 4e hiver 🙂 J’espère que vous serez plus douée que moi, ou que vous ne serez pas aussi fou pour rester jusque là :p

  3. Je vous apprendrai ça cet hiver don’t worry! Bon si tout le monde se connaît il faudrait faire un gros Party instagrammeurs… ou juste une soirée dans un bar cool 😀 Je propose qu’on soit les organisatrices!!! INSTAMTL PARTY! Who’s in? 😛

  4. C’est pas cher la carte OPUS contre le pass Navigo….

    Ce qui me faisait le plus sentir à Montreal je crois c’était aller chercher mon bagel et mon cafe tous les matins juste en bas de chez moi. C’était traverser les rues et les correspondances de métro sous terre.

Laisser un commentaire